Loca cari, Marc Antoine Faure Colonna d’Istria, puesia

Loca cari

Ch’elli sbrullinu li risi
Da le muntagne è le piaghje,
Focu, granone è paradisi
Ross’è belle e fraulaghje.

U mare lisciu, è chjaru
Duve voga lu batellu,
Velu sbrogliu è barbaru,
Foscu cum’è l’urfanellu.

Alecru, passò lu vranu
– Sunniendu à crestadoppiu
Cum’è nuta lu perlanu –
‘Jornu di maladoppiu.

Acqua per u fiumicellu
È per ‘sse capre la vena,
Ciruleu, cusì bellu,
Lu so mondu, senz’avvena.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s