Henri Tomasi, compositeur de musique savante. Par Emmanuelle Mariini

En novembre 2015 est paru l’ouvrage  Henri Tomasi, du lyrisme méditerranéen à la conscience révoltée .

 

220px-Henri_Tomasi_portrait_corse

Ce livre est le premier ouvrage musicologique consacré au compositeur Henri Tomasi. Alors que ses compositions sont jouées dans le monde entier, aucune étude n’avait été jusqu’ici consacrée à ce compositeur.
Auteur d’une œuvre immense, H. Tomasi est l’unique compositeur corse de musique écrite dite « savante ». Puisant son inspiration dans la musique traditionnelle corse, il a élaboré son propre univers musical tout à fait personnel et unique. Artiste humaniste et révolté, son œuvre chante la beauté du Mare Nostrum avec un sens rare de la mélodie et de l’orchestration. Publié aux éditions Presses Universitaires de France, il s’agit donc d’un ouvrage de référence – une première mondiale – dans lequel sont regroupées plus de trente contributions où figurent de nombreux documents inédits.

Cette publication offre des éclairages sur la vie du compositeur mais aussi sur ses domaines d’activités moins connus comme sa littérature pour le cinéma ou la radio et bien sûr des analyses sur son esthétique, son style et son langage novateurs. Ce livre, issu d’une équipe internationale de musicologues, éclaire l’itinéraire et l’œuvre d’un musicien majeur du XXe siècle. .

A écouter : Symphonie du Tiers-Monde, Retour à Tipasa, Le Silence de la mer, Don Juan de Mañara, Sampiero Corso

Publicités

2 réflexions au sujet de « Henri Tomasi, compositeur de musique savante. Par Emmanuelle Mariini »

  1. Ce ne serait pas plutôt Emmanuelle Manarinni ,comme le guitariste virtuose corse? En tout cas , c’st bien d’avoir rendu un hommage mérité à ce grand musicien que l’on peut qualifier de « contemporain » : Une musique très en avance sur son époque ,je songe par exemple à son opéra  » l’Atlantide », mais qui s »écoute avec un grand plaisir aujourd’hui ! Je suis plus réservé sur ses transcriptions ou ses orchestrations de musique corse comme le Diu vi salvi… qui me semblent avoir beaucoup vieilli mais peut-être était-ce le style d’une époque, tout comme les transcriptions de Ravel de musique corse nous semblent archaïques, ampoulées et affétées !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s