Atelier lecture de l’Alboru et Musanostra , rencontre du 14 février 2018 , Bastia, Médiathèque Barberine Duriani

27798266_2276073795752307_4670645352689398197_o

 

Un grand merci à ceux qui ont financé, accompagné et accueilli cette action qui s’inscrit sur le long terme, avec un succès indéniable, à savoir  Cità i Bastia, le personnel de l’Alboru et sa responsable, Madame Jocelyne Casta.

 

Pour avoir une occasion de nous retrouver et de passer un nouveau moment de découverte et redécouverte de lectures, nous nous sommes donné rendez vous  pour la Saint Valentin autour d’un certain nombre dédiés à l’amour.

 

L’atelier lecture à voix haute de l’Alboru animé par Marie-France Bereni Canazzi, secondée par Josée, animatrice à la médiathèque,  accueille des lecteurs de tous textes, quel que soit leur niveau ; ils se retrouvent tous les 15 jours et progressent dans une ambiance conviviale.

A 18h30, les lecteurs qui se retrouvent 2 fois par mois depuis deux ans le mercredi ont dû s’avancer et proposer leur choix au public nombreux et bienveillant qui s’est déplacé pour les entendre. Avec nous pour encourager et accompagner, et par amour des beaux textes,  Patrick Croce et Stefanu Cesari, poètes qu’on ne présente plus.


La première proposition  fut celle de Jean-Marc Riccini  : L’amoureuse de Paul Eluard


Marie-Paule Durand et Dominique Santoni ont lu un extrait de Un amour de Swann, de Marcel Proust,  lorsque Swann retrouve Odette  dans Paris

 



Gérard Guerrieri : lettre de fin d’amour (création )


Sophie Demichel-Borghetti , Aragon, quelques strophes de  Il n’y a pas d’amour heureux


Patrick Croce,
Al dilà (T’aspettu) :  création
Poème de Clément Marot

Poème  Versini : M’innamoru


 

Marie-Pierre Poggi : un extrait de La délicatesse, de David Foenkinos


Stefanu Cesari  : Gaston Miron, Miguel Hernandez, Ghjacumu Biancarelli « Vinticinqui per tè »

 

 

 

 


Régine : extrait de L’écume des jours, de Boris Vian

 


Lucia Memmi

Per tè , de Patrick Croce (création )

Traduction de Marie-France Bereni Canazzi et kévin Petroni



Prudence Chabert : d’ Aragon,  Nous dormirons ensemble


 

Emmanuelle Mariini : Ma béquille, Grand corps malade


 

André : poème dédié à un amour de jeunesse

 

 


 

Odile de Petriconi :

Poème de Joe Bousquet Un amour couleur de thé

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s